Demander un devis gratuit

Quelles sont les complications d’un lifting des bras?

Vous pouvez prendre des mesures dans les semaines et les mois précédant l’opération pour rendre votre lifting des bras aussi efficace que possible. Cesser de fumer un à deux mois avant la chirurgie peut réduire considérablement votre risque de complications. En collaboration avec votre médecin, établissez un plan pour cesser de fumer avant de subir une intervention chirurgicale.
Par exemple, une complication courante liée au tabagisme est la cicatrisation lente de la plaie, qui augmente le risque d'infection.

Plusieurs semaines avant votre lifting des bras, votre médecin vous donnera une évaluation préopératoire. Il/elle s’assurera que vous êtes prêt pour la chirurgie en examinant vos antécédents médicaux et votre état de santé actuel. C’est également un bon moment pour poser des questions à votre chirurgien esthétique ou pour soulever vos préoccupations concernant le lifting des bras.
Il/elle commencera par la vérification des conditions médicales sous-jacentes qui pourraient rendre la chirurgie dangereuse.

Votre évaluation préopératoire pourrait également inclure:

  • Des tests de laboratoire
  • Une radiographie thoracique
  • Un électrocardiogramme
  • Une ordonnance pour un médicament préopératoire
  • Un réglage de votre dose de médicaments et de suppléments actuels.

Les résultats de votre évaluation préopératoire aideront à préciser l’approche la plus sûre pour la chirurgie.

Comme toutes les chirurgies, un lifting des bras s'accompagne de complications. En plus de la douleur et de l'infection, vous pourriez aussi avoir:

  • Un saignement excessif
  • Une cicatrisation permanente
  • Une accumulation de liquide
  • Une lésion nerveuse, musculaire ou des vaisseaux sanguins
  • Une mort des tissus adipeux.

L'anesthésie générale inclut également ses propres risques, notamment:

  • Une confusion
  • Une pneumonie
  • Une crise cardiaque
  • Un accident cérébro-vasculaire
  • Un décès dans de rares cas

Un très faible pourcentage de personnes reste partiellement éveillé sous anesthésie générale. Assurez-vous de passer en revue les complications possibles avec votre médecin afin de pouvoir les reconnaître et obtenir un traitement.

faq-01